On l’fait ou on l’fait pas ?

on l'faut ou pas

En mars de chaque année, habituellement, nous annonçons Day4life, notre événement qui a lieu en septembre à Rolle. Mais dans la vie, les choses ne vont pas toujours comme on le prévoit. Les parents d’enfants atteints de cancer en savent quelque chose.

Mars 2020 : Nous étions en pleine première vague de la pandémie de COVID-19. Mais nous étions pleins d’espoir pour notre événement. Nous pensions que la pandémie serait un vieux souvenir en septembre. Nous pensions que nous pourrions organiser cette belle journée de solidarité envers les enfants atteints de cancer. Rapidement nous nous sommes trouvés face à la réalité : nous n’allions pas pouvoir le faire.

Notre événement Day4life n’aurait pas lieu en 2020, trop d’incertitudes liées à la pandémie de Covid-19.

Et pourtant, cet événement est réellement très important pour Zoé4life : non seulement pour la visibilité qu’il offre à la cause que nous défendons : le cancer de l’enfant, mais surtout pour la levée de fonds qu’il génère. La somme récoltée lors de cette journée est cruciale afin de financer l’aide aux familles et les projets de recherche que nous soutenons.

Entre Mars et Mai 2021 : Nous nous posons à nouveau la question de nombreuses fois : On l’fait ou pas notre événement ? Non, oui, peut-être. Tant de doutes.

En Juin : L’espoir revient car les efforts de la science ont payé : un vaccin a été trouvé. Nous en savons également plus sur ce virus qui a changé nos vies. Une lumière au bout du tunnel avec toujours la même question : On l’fait ou pas ? Tant d’événements s’annulent autour de nous, que nous doutons encore.

Puis, les mesures s’assouplissent partout, la vie retrouve un semblant de normalité. La vaccination va bon train. On y croit, on va l’faire notre événement !

Mais ça va être court. Il faut créer un dossier de sponsoring avec des contreparties intéressantes pour nos sponsors. Le temps file, mais il faut contacter des entreprises et leur présenter le projet avant l’été où nombreux sont en vacances.
Nous cherchons les informations sur les restrictions liées aux manifestations.
On parle de plus en plus du passeport covid. Sera-t-il nécessaire ou pas ? Devra-t ’on fermer notre village et en contrôler l’accès ?
Tout peut encore changer d’ici septembre, mais nous devons aller de l’avant.

Nous ne pouvons pas risquer que notre événement devienne un cluster. Quelle angoisse ! Gros doute : On l’fait ou pas ?
Mais le monde du cancer de l’enfant a besoin de nous ! Nous devons assurer la protection de toutes les personnes présentes, spécialement les enfants atteints de cancer et leurs proches, qui participent souvent à notre événement.

C’est décidé, Day4life aura donc lieu, entrée réservée aux détenteurs du passeport COVID (dès 16 ans).

Malheureusement il est trop tard pour organiser notre fameux Challenge de Zoé. Les équipes seront invitées à démontrer leur solidarité en venant malgré tout à la journée qui prend l’allure d’un mini festival.

Les vacances d’été approchent, on est tard, très tard. Mais on travaille deux fois plus dur, on court après les sponsors, après les bénévoles, les artistes, les animateurs pour les activités pour les enfants, on cherche des barrières pour fermer le village, après la machine à barba papa, celle pour le popcorn et les plaques à crêpes.

Juillet : On a un peu l’impression de vivre une course contre la montre. Parce que oui y’a Day4life, mais y’a tout le reste. La gestion courante de l’association, Septembre en OR, le soutien aux familles à gérer, les projets de recherche à suivre, la boutique en ligne à mettre en place, le site internet à mettre à jour et les événements futurs. Mais chaque jour nous nous rappelons pourquoi nous travaillons autant pour Zoé4life : Les enfants atteints de cancer.

Malgré les frais plus importants, et des sponsors moins nombreux, l’entrée au village restera gratuite. Nous lançons un appel aux dons pour nous aider à couvrir les frais supplémentaires liés à la mise en place de mesures visant à garantir la sécurité de tous :

Probablement que certain ne viendront pas à cause des mesures mises en place.

  • Nous, on se rappelle que ce que vivent les enfants atteints de cancer au quotidien est bien plus contraignants et douloureux que les mesures mises en place pour participer à notre événement.
  • Nous on se rappelle que la vie d’avant, ces enfants et leurs familles ne la retrouveront probablement jamais.
  • Nous on se rappelle que des piqures, les enfants en traitements en reçoivent des centaines et des centaines.
  • Que si vous êtes réfractaire au vaccin, sachez qu’un petit frottis dans le nez ce n’est pas « la mère à boire » quand on sait que les enfants en traitement doivent pour la majorité porter des sondes naso-gastique qu’on leur enfile dans le nez jusque dans l’estomac. Et qu’à chaque vomissent elle ressort et qu’il faut la remettre.
  • Nous on se rappelle que les produits injectés dans leurs corps sont bien plus violents qu’un vaccin et que nous sommes nombreux à être prêts à nous vacciner pour les protéger.
  • Nous on se rappelle que ce ne sera pas moins d’une centaine de familles que nous devrions pouvoir soutenir financièrement grâce à notre événement.
  • Nous on se rappelle que c’est ensemble que nous pouvons faire la différence pour les enfants atteints de cancer.

Alors prenez votre agenda et réservez cette date du 25 septembre et venez nous trouver car si nous avons toujours besoin de vous, cette fois nous avons encore plus besoin de vous !

On l’fait ou pas ?

Oui on l’fait et on compte sur vous !