Un essai clinique prometteur pour les tumeurs au cerveau

Grâce au financement de Zoé4life auprès du Groupe d’oncologie pédiatrique Suisse, un nouveau protocole de traitement est maintenant disponible pour des cancers très difficile à guérir.

Un nouvel espoir pour les enfants en rechute d’une forme de tumeur au cerveau.

Les gliomes de bas grade sont les tumeurs cérébrales les plus fréquentes de l’enfant.  Ces tumeurs, quand elles ne sont pas opérables, peuvent dans la plupart des cas être stabilisées et même réduites grâce aux traitements de chimiothérapie disponibles.  Malheureusement, après l’arrêt de la chimiothérapie, dans la moitié des cas environ, les tumeurs se remettent à croître.

VINILO est un essai qui, dans un premier temps, a évalué un traitement qui permet une régression ou au moins une stabilisation durable du cancer de ces enfants, même après l’arrêt de la chimiothérapie, en agissant sur le système d’angiogénèse par différents récepteurs. Le rôle contributif du système immunitaire est en étude dans ce protocole.

La phase I de l’essai VINILO étant terminée, les résultats ont pu être analysés, et les nouvelles sont plutôt réjouissantes : 75% des patients ont eu une régression ou une stabilisation de leur tumeur. En janvier 2018, plusieurs patients étaient restés en rémission après l’arrêt du traitement.

L’essai VINILO 1 ayant démontré son efficacité, il était évident qu’il fallait mettre en place la phase 2 rapidement pour les enfants en Suisse.

Le soutien financier accordé au travers du partenariat de Zoé4life avec le Groupe d’oncologie pédiatrique Suisse (SPOG) a pu permettre la mise en place en Suisse la phase 2 de l’essai VINILO.

Nous sommes fiers de financer cette étude qui, nous l’espérons, offrira un vrai espoir à ces enfants qui auparavant n’avaient que peu de possibilités pour contrôler cette maladie. De plus, cet essai clinique fait partie d’une étude internationale, qui permettra une analyse encore plus rapide des résultats.

Encore une fois grâce à votre soutien nous avons pu faire une réelle différence dans le milieu du cancer pédiatrique !

%d blogueurs aiment cette page :