Les enfants atteints de cancer en Ukraine 

Photo credits : Oncology patients hold up sheets of paper with the words « Stop War » in a basement used as a bomb shelter at the Okhmadet children’s hospital in central Kyiv, Ukraine, Monday, Feb. 28, 2022 (AP Photo/Emilio Morenatti)

En février 2022, la guerre éclate en Ukraine. Les enfants atteints de cancer dans ce pays n’ont plus accès aux soins et aux médicaments pour les soigner.

Zoé4life n’a pas attendu pour agir afin d’aider ces enfants, car sans traitements ils n’avaient aucune chance de survie.

Découvrez comment une grande chaîne de solidarité s’est mise en place pour aller chercher ces enfants et les ramener ici en Suisse, afin qu’ils continuent leurs traitements…

Malheureusement, la maladie ayant pris le dessus, un des enfants s’est éteint le 29 mai, entouré des siens, loin des bombes. Nous avons une pensée émue pour sa famille.

Chaque année, en Ukraine, environ 1’600 enfants sont diagnostiqués avec un cancer. Aujourd’hui, avec la guerre, leur accès aux hôpitaux et aux médicaments n’est plus toujours possible. Sans traitements, ils n’ont aucune chance de survie.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, Zoé4life est en contact avec d’autres organisations internationales, qui font partie comme nous de Childhood Cancer  International et Childhood Cancer International Europe.

Ensemble, nous avons rapidement mis sur pied une collaboration afin de transférer le maximum d’enfants atteints de cancer, qui ont fui l’Ukraine, dans d’autres pays européens. La Suisse a répondu à l’appel.

Zoé4life a organisé le transfert de 16 patients depuis la Pologne jusqu’en Suisse, le 18 mars dernier. Les enfants ont ensuite été transférés dans les différents centres pédiatriques de Suisse pour reprendre leurs traitements.

Nous avons collaboré main dans la main avec l’organisation Cancer Enfant Suisse. Ces derniers ont coordonné la logistique et les besoins des familles avec l’aide de la Fondation Ronald MC Donald pour la majorité des villes et de Zoé4life.

Bien entendu, tout cela a été coordonné avec les différentes équipes médicales qui assureront le suivi médical de ces enfants afin de leur offrir un avenir.

Cette organisation a engendré des frais importants pour Zoé4life, puisque chaque famille a reçu un soutien financier de notre part à son arrivée et nous avons assuré leur suivi.

Depuis, nous avons réuni 4 familles et organisé le transfert de 2 autres familles. En effet, certaines mamans avaient laissé leurs autres enfants en Ukraine avec un membre de la famille. Nous avons pu les réunir en organisant le transport de ces enfants afin qu’ils retrouvent leur maman, ainsi que leur frère ou sœur en traitement ici.

Nous sommes extrêmement reconnaissants envers toutes les personnes qui on soutenu ces familles, ainsi que Zoé4life et nous remercions toutes celles et ceux qui ont participé de près ou de loin à la mise en oeuvre de cette action de solidarité.

 

« En 2013, lorsque nous avons choisi de partir en Floride pour réaliser le rêve de Zoé, le seul que nous pouvions encore lui offrir, celui de rencontrer Winter le dauphin, de nombreux inconnus nous ont tendu la main.  Ici en Suisse mais aussi aux Etats-Unis. Notre guerre à nous, la guerre contre le cancer, était perdue. Cependant l’élan de solidarité pour nous aider a été incroyable. Avec mon mari et Lana, nous ne l’oublierons jamais. Aujourd’hui nous devons tendre la main à ces enfants qui eux, contrairement à Zoé à l’époque, ont encore une chance de devenir grands ». – Natalie Guignard – maman de Zoé

Découvrez les premières images de cette aventure, à travers le film réalisé par l’aéroport de Genève à notre arrivée.