Qui sont nos trois raideuses?

Rendez-vous avec ces trois femmes extraordinaires qui expliquent ce que ce raid représente pour elles, ce qui les motive, ce qui les inquiète et ce qui va les aider à surmonter les obstacles qu’elles devront affronter là-bas, face à cette nature imprévisible et ces défis sportifs de haut niveau pendant une semaine.

Pourquoi cette aventure? Comment cela s’est-il passé que tu t’inscrivPatricia et Zoé en 2012es? C’était ton idée, ou à une autre?

Patricia : Parce que c’est une façon pour moi de faire quelque chose avec mes moyens, parce qu’avec de la volonté et de la persévérance nous pouvons nous aussi aider à notre manière mais c’est surtout pour moi la meilleure façon de pouvoir rendre hommage à ma nièce et filleule…

 

 

 

 

 

 

Sarah : Tout simplement parce que ce Raid est une magnifique aventure, riche en émotions et en dépassement de soi, à partager avec deux amies telles que Patricia & Katja.

C’est un défit sportif qui nous pousse dans nos limites tout en étant accessible avec de l’entraînement et de la volonté mais également compatible avec nos vies privées.

C’était l’idée de Katja. Elle nous avait suivies attentivement lors de l’édition 2012, et elle avait envie de vivre cette aventure. Katja nous a proposé de partager ce défit, ce que nous ne pouvions pas refuser 😉

 

 

Katja : Cette aventure, mes coéquipières l’ont déjà vécue en 2012. Je les ai suivies, admirées et enviées durant tout leur Raid. J’ai demandé à Sarah et Patricia si elles étaient partantes de le refaire avec moi. On s’est donc inscrites les 3 pour former l’équipe Zoé4life.

 

 

 

Quelles sont tes motivations, ton moteur, ce qui te poussera pendant les moments difficiles?

Patricia : Ma motivation, mon moteur ? C’est avant tout Zoé car elle a dû se battre contre le cancer depuis ses premières heures de vie et elle a toujours gardé le sourire alors dans les moments difficiles c’est à elle que je penserai, et à mes deux enfants Théo et Lou bien sur.

Sarah : Aller au-delà de mes limites, entreprendre quelque chose qui me sorte de l’ordinaire durant 12 mois, mais ce qui va vraiment me porter, pendant la préparation et durant le Raid, c’est le soutien de ma famille, tous leurs encouragements et leur amour.

J’ai choisi de consacrer une année à cette aventure, et je sais que certains moments seront rudes lorsque nous serons sur place mais c’est mon choix… choix que les enfants malades eux n’ont pas eu, et j’espère avoir autant de force et de courage qu’ils en ont….. 

 Avoir à nouveau la chance de porter le nom de Zoé est une motivation bien plus que suffisante pour aller jusqu’au bout de l’aventure et la cause caritative sera mon moteur.

 

 Katja : Mes motivations sont d’aller au-delà de mes limites, de me prouver que je suis capable d’entreprendre un tel challenge et de soutenir Zoé4life. C’est certainement mes enfants qui me garderont motivée lorsque j’aurai l’impression que je n’en peux plus.

 

 

 

Quelles sont tes peurs et inquiétudes pour ce raid?

 Patricia : La peur de se blesser et de ne pas pouvoir partir participer au Raid.

Sarah : Clairement le VTT !!!! Et les blessures que cette discipline peut engendrer …. Le reste ne sera que plaisir !!!!

 

 

 

Katja : La peur des blessures avant le départ et le manque de sommeil durant le raid. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment jongler entre vie de famille, travail et entrainement? Qu’en pense votre famille, vos enfants, comment ont-ils réagit? Quand tu rentres le soir, après une journée épuisante, te dis-tu que tu es folle d’avoir entrepris tout ça? Ou es-tu sereine?

 

Patricia : Il faut beaucoup d’organisation, de volonté et de persévérance. Les entrainements passent avant beaucoup de choses mais il faut aussi savoir garder des moments pour la famille.

Ce qu’en pense ma famille ? Il faudrait leur demander ! Mais je pense ou du moins j’espère qu’ils sont fiers de moi et même si il est difficile pour les enfants de savoir que je vais partir 10 jours ils l’ont déjà vécu en 2012 et ils ont pu nous suivre au quotidien avec le site de Raid. Lorsque je doute, je repense à ce que Sarah a toujours dit, « Les enfants malades n’ont pas eu le choix alors que nous,  nous l’avons eu ce choix alors nous irons jusqu’au bout »

Sarah :     La décision de participer à une aventure telle que celle-ci se prend en famille car sans leur compréhension et leur accord cela ne serait pas envisageable. Nous en avons discuté à cinq afin que tout le monde soit conscient de ce que nous allions vivre durant cette année. J’ai la chance d’avoir un mari et des enfants qui me soutiennent et m’encouragent. Cette formidable aventure ne pourrait pas voir le jour pour moi sans eux.



J’essaye de faire attention à préserver ma vie de famille et de prendre du temps pour la préparation du Raid lorsqu’eux sont aussi occupés. Cependant, c’est difficile d’être disponible pour mes proches comme je le serais durant une année ordinaire. Si nous voulons être à l’aise dans toutes les disciplines imposées cela nous amène à nous entraîner cinq fois par semaine, participer à des courses, divers événements et voir régulièrement nos sponsors. Néanmoins, je fais mon maximum pour arriver à conjuguer vie de famille et entraînements sans trop perturber la vie de mes quatre hommes.

Je suis sereine car c’est une expérience incroyable, et j’ai une chance inouïe de pouvoir vivre une année si riche en émotions.

Katja : C’est vrai que cette année 2014 sera particulière, et pas que pour moi. Ma famille me soutient à 100%, voire plus. Mon mari et mes enfants savent l’importance d’un bon entrainement et ils m’encouragent car ils sont fiers de moi. Ils acceptent que mes priorités soient basées là-dessus. J’essaye de faire un maximum lorsque mes enfants sont à l’école et mes jours de congé. Je suis convaincue de ce que je fais. Je suis donc très sereine. (En tout cas pour le moment).

 

 

 

Quelle partie du Raid lui-même risque d’être la plus difficile pour toi, et pourquoi? 

Patricia :      C’est le canoë pour moi qui sera le plus difficile, car c’est la discipline la moins entrainée et celle qui m’avait fait le plus souffrir en 2012. 


Sarah: Le VTT mais également la chaleur et l’humidité selon le pays qui nous accueillera.

 

 

 

 

Katja : La partie du Raid qui me fait peur est sans aucun doute le VTT, car j’ai très peur des descentes et du coup de suis très crispée, ce qui n’est pas bon. Mais plus encore, ce qui m’angoisse c’est l’escalade ou tout ce qui peut être en hauteur. Je souffre d’un terrible vertige qui me paralyse complètement. Même prendre un télésiège est une épreuve, Je vais donc devoir travailler là-dessus avant notre départ.

 

 

 

Quelle partie de cette aventure sera la meilleure pour toi? 

Patricia : Le départ à la gare entouré de ma famille et de mes amis proches, stressée mais avec un sentiment de fierté car ça y est nous partons après presque un an d’entrainement. L’arrivée sur le campement, les épreuves et la soirée finale car nous pourrons dire « oui, nous l’avons fait ! » 

Sarah : Toutes !!!!!!! Les moments inoubliables ont déjà commencés car nous sommes une superbe équipe, très unie et je profite de chaque moment.

Lorsque nous l’avons fait, il y a deux ans, chaque instant était incroyable et même si j’ai la chance de l’avoir déjà vécu, je sais que je vais être bluffée et emportée par l’émotion à chaque étape.

Je dois tout de même avouer que le retour est le moment où j’ai eu le plus d’émotions différentes en même temps ……

Katja : Je pense que quand nous aurons passé la ligne d’arrivée, toutes les trois main dans la main, ce sera un moment magique qui marquera une année remplie d’émotions de toutes sortes ! Mais avant cela, je suis impatiente de connaitre la destination.

 

Un espoir secret? Qu’espères-tu accomplir à travers ce raid? Pour toi même? Pour les autres?


Patricia : Pour moi c’est clairement une façon de rendre hommage à Zoé,c’est une façon de tenir depuis qu’elle est partie rejoindre les étoiles… Lors du premier Raid elle était en plein traitement alors là c’est en sa mémoire que je repars..

Peut-être aussi pour démontrer qu’avec de la volonté et de la solidarité nous pouvons faire bouger les choses, que même de femmes « normales » peuvent aller au bout d’un rêve…

Sarah :J’espère que Zoe4life arrivera, par notre biais, à toucher les gens sur l’importance de la recherche sur le cancer de l’enfant et qu’elle pourra la soutenir en lui remettant un Enorme chèque. Il faut absolument sensibiliser les gens à tout ce que ces familles et enfants injustement malades endurent.

Partir avec mes deux amies, et que nous puissions vivre ces dix jours de Raid jusqu’au bout à trois sans blessure. Etre au mieux de ma forme afin de pouvoir être à l’aise dans toutes les disciplines et, enfin, je veux juste profiter de chaque moment, vivre une année intense et rendre fière ma famille...

Katja : Ce que j’espère surtout, c’est d’arriver à la fin du Raid sans blessure, que ce soit pour mes coéquipières ou moi. Ce Raid me prouvera que je peux aller plus loin que les limites que j’ai toujours crues infranchissables. J’espère aussi que grâce à ce Raid, Zoe4life pourra récolter un maximum de fonds, afin que la recherche sur le cancer de l’enfant avance rapidement et qu’il n’y ait bientôt plus de petits anges comme Zoé qui partent bien trop tôt !

Soutenez Sarah, Katja et Patricia dans cette aventure extraordinaire ! ZOÉ4LIFE – RAID L’ARBRE VERT