Prêtes ou pas, on y va!

Il y a quelques jours, Natalie et moi avons fait une présentation au sujet de Zoé4life devant un groupe de personnes, qui devaient décider si leur organisation nous soutiendrait financièrement.

Malgré le fait que nous parlons souvent (trop?) de Zoé4life, du cancer de l’enfant, des traitements, des changements nécessaires et de l’aide que Zoé4life offre maintenant aux familles, nous n’avons pas vraiment eu à faire une présentation « officielle » devant un grand groupe.

Le trac ? Oui… un peu quand même.

Premièrement, un petit couac… notre présentation n’était pas prête le soir avant.

Petit problème de communication. Nous avons passé la soirée à créer un power point simple.

Vous avez déjà préparé et présenté un power point, vous? Et bien nous, non ! C’était un peu le stress, déjà qu’on a pas beaucoup de temps libre car on court partout pour mettre en place tous les projets de Zoé4life qui, nous en sommes tellement fière, commence vraiment à aider toutes les autres de familles. Notre cause nous tiens tellement à cœur que nous voulons vraiment bien faire, mais après tout nous ne sommes pas des expertes en marketing ou en communication.

Donc, nous avons créé une présentation, en restant dans les grandes lignes, et en se disant que le mieux était de se servir du power point comme soutien et y mettre quelques images, et de beaucoup parler, car après tout c’est un sujet que nous connaissons bien.

Et nous voilà. Debout devant ce groupe d’hommes d’affaires, qui nous regardent, qui attendent cette présentation pour qu’ils puissent ensuite manger leur repas dans ce très joli restaurant.

Bon je n’arrive pas à brancher mon laptop à la machine pour le beamer. Ok. Natalie a le sien aussi, heureusement. Hmmm, pas de présentation sur le laptop de Nat. Ok, on se débrouille, on trouve du wifi et on transfère ça. Nat avec des béquilles parce qu’elle a fait une chute quelques jours avant. (Et en passant, tout le monde lui demande si elle s’est blessée en faisant du ski, moi je commence à penser que ça serait drôle si elle inventait une histoire d’une piste noire qui s’est mal terminée, mais elle explique toujours la version réelle, qui est bien moins impressionnante (mais peut être plus rigolote) concernant une personne qui sonne à la porte chez elle tôt le matin et les escaliers qui bizarrement ont plus de marches qu’anticipées).

Bref.

On est prêtes.

On y va.

Malgré le manque d’expérience dans le domaine de parler en public, nous arrivons assez bien car c’est un sujet que nous connaissons bien. C’est notre histoire.

C’est moi qui commence la présentation.

Pourquoi Zoé4life ? Parce que mon fils a eu un cancer. (Ah, d’après les expressions sur les visages, ils n’étaient pas au courant). Il est en rémission. (Savent-ils ce que ça veut dire, vraiment, une rémission ?)

Oui, j’ai fait connaissance de Natalie au CHUV pendant que nos enfants étaient en traitement ensemble (ah, là, les regards me révèlent qu’ils ne s’étaient pas rendu compte que cette personne aux béquilles à côté de moi, c’est la maman de Zoé.)

La partie difficile de la présentation, c’est l’histoire que vous connaissez tous. En anglais on dit « the elephant in the room ». Tout le monde le sait, ce n’est pas nécessaire que je donne des détails. Et Natalie est là, avec les photos de sa fille qui passent en grand sur l’écran derrière elle. Je ne peux pas éviter cette partie de l’histoire, mais je ne veux pas tout dire non plus. On n’est pas là pour raconter tout ça aujourd’hui, mais en même temps, si on est là, c’est bien à cause de Zoé. Grace à Zoé.

La prochaine partie de la présentation, c’est au tour de Natalie. « Nos actions. »

Que faisons-nous pour les autres familles ? Et je suis franchement pas mal fière de mon amie, debout devant tous ces messieurs, qui explique tous nos projets pour aider les autres enfants et leurs familles.  Je réfléchis au fait que nous avons créé Zoé4life pour les Guignard mais finalement ce sera d’autres familles qui seront soutenues. Et que toute la famille Guignard se mobilise pour aider d’autres enfants.

Lana, qui vient de me demander d’avoir une adresse mail à elle chez Zoé4life pour pouvoir gérer son rôle d’ambassadrice. Raphaël qui jongle travail, vie de famille, réunions du comité de Zoé4life et travail (oui, j’ai mis travail deux fois).

Et attendez, je n’ai pas fini ! Le père à Nat qui organise des journées don de sang, aujourd’hui même nous avons les rugbymen qui se sont mobilisé pour cette cause.

Et Patricia, la sœur à Natalie et marraine de Zoé qui se lance dans le raid l’Arbre Vert avec deux bonnes copines, Sarah et Katja au nom de Zoé4life pour une grande levée de fonds pour la recherche. Natalie explique ca aux messieurs, qui n’ont pas dit un mot depuis qu’elle a commencé à parler. La recherche doit avancer. Plus de 250 enfants diagnostiqués par année.  Un enfant qui décède à chaque semaine. Très peu de fonds alloués à la recherche.

C’est des faits qui choquent, parfois. Mais c’est la vérité, et il faut le dire. Et Patricia, Katja et Sarah vont changer tout ça cette année. (Elles ont toutes les trois eu un peu peur en lisant cette dernière phrase, j’en suis sûre.) Mais SI, les filles, ce que vous allez faire, ça VA changer les choses. Vous allez montrer que nous sommes tous capable de faire quelque chose pour faire avancer la recherche. Mais n’ayez pas peur, nous à Zoé4life on va chercher les fonds, vous, vous devez que gérer toutes ces choses simples comme les centaines d’heures d’entrainements, les milliers de kilomètres en VTT, en course  à pied,  en  canoë, apprendre le tir à l’arc comme Robin des Bois, devenir expertes en course d’orientation, et tout cela dans une destination encore inconnue et sous une météo imprévisible. Trois femmes ordinaires qui vont faire quelque chose d’extraordinaire. Je ne le dirais jamais assez.

Le raid, cette année, c’est notre grand projet à Zoé4lifepour soutenir la recherche. Natalie et moi avons eu un rendez-vous l’autre soir avec la cheffe d’oncologie pédiatrique du CHUV et son équipe qui choisissent les projets de recherche dans lesquels ils veulent s’impliquer. Elle nous a parlé de quelques projets qui vont débuter bientôt, et là on parle du concret, deux projets qui vont peut-être améliorer les traitements et réduire les séquelles chez des enfants qui ont les mêmes cancers qu’on eut Zoé et  mon fils Elliot. C’est des réunions comme celles-là qui nous motivent.  On sort de là et on est certaines qu’on va vraiment faire la différence.

Notre présentation est terminée et il y a un moment de silence. Quelqu’un souffle, « bon on va digérer tout ça …»

Le repas est vraiment très bon. On mange, on discute un peu, et puis c’est le retour en vitesse à la maison pour que Natalie soit là pour Lana et moi je cours au boulot car je dois travailler ce soir-là jusqu’à minuit.

Mais quelle joie plus tard quand on nous appelle pour nous dire que oui, notre présentation a été très bien reçue et que Zoé4life a été choisie pour recevoir leur soutien. On se sent comme des supers-héroines! 

On va y arriver !! La phrase « ensemble nous pouvons faire la différence » est devenu notre cri de guerre.

Attendez-vous à des infos sous peu concernant cette magnifique aventure de Patricia, Sarah et Katja dans le Raid l’Arbre Vert !

3 commentaires sur “Prêtes ou pas, on y va!

  1. Félicitations!

  2. J’ai suivi « les années » de Zoé…. et je vous dis bravo pour ce que vous aller entreprendre.

%d blogueurs aiment cette page :